• Home  / 
  • Conseils
  •  /  Comment se passe un rendez-vous avec le médecin conseil ?

Comment se passe un rendez-vous avec le médecin conseil ?

24 février 2019

Quand on est en arrêt maladie on redoute toujours un peu le rendez-vous avec le médecin conseil et, cela se comprend quand on sait que ce rendez-vous peut changer un avenir professionnel et financier. Bien que l’interrogatoire soit appréhendé, il faut aussi que le médecin conseil prenne une décision, c’est lui qui tranche entre reprise du temps et parfois à temps partiel (mi-temps thérapeutique), invalidité, ou décidera de vous revoir ultérieurement. Quel est le rôle précis de ce médecin particulier ?

medecin-conseil

Le rôle du médecin conseil

Le rôle du médecin conseil, qui est un médecin spécialisé en médecine médico-légale soit pour les assurances et les évaluations des dommages corporels, est de conseiller et de guider le patient vers d’autres interlocuteurs si son cas le nécessite.

C’est aussi le médecin conseil qui donne ou non son accord pour la prise en charge par la sécurité sociale pour des interventions, traitements spécifiques ou médicaments, il peut étudier les rentes en cas d’invalidités et/ou d’accidents du travail, il contrôle aussi les arrêts de travail pour voir si ceux-ci sont justifiés.

C’est un médecin qui avant toute chose étudie votre état de santé, par la même occasion il vérifie si le médecin traitant fait son travail et si vous ne simulez pas des symptômes.

Le médecin-conseil est ainsi le garant de la bonne utilisation des fonds distribués par la sécurité sociale, il s’assure qu’il n’y ai pas de fraudes.
Pour les différentes questions que peut vous poser le médecin-conseil, celles-ci concernent en général les domaines suivants :

Savoir tout d’abord en quoi consiste votre métier, ce pour mieux comprendre le lien entre la maladie et le travail. Il est donc important de bien décrire son poste de travail pour que le médecin puisse juger des difficultés.

Il s’intéresse aussi et bien sûr à la cause principale de l’arrêt de travail, il convient donc de raconter votre parcours et d’expliquer en toute honnêteté les difficultés rencontrées.

En cas de dépression qui ne justifie pas toujours l’arrêt de travail, cela lui permet aussi de mieux comprendre votre environnement professionnel et d’entendre si toutefois il y a du harcèlement moral ou autres, etc…

Le médecin-conseil vous demande généralement si vous pensez reprendre votre travail bientôt, cela lui permet de prendre connaissance des raisons qui pourraient vous faire hésiter à reprendre rapidement votre travail, donc voir aussi si oui ou non vous êtes motivé pour cela.

Avec le médecin-conseil il convient surtout de parler des symptômes qui empêchent de travailler, c’est le point essentiel qu’il faut aborder.

Il se renseignera aussi sur votre médecin traitant et vous demandera si depuis l’arrêt de travail vous avez éventuellement changé de médecin, auquel cas il faudra lui dire pourquoi. Il s’intéressera aussi à votre suivi par un spécialiste, avec cette question, le médecin-conseil voit si vous vous impliquez pour améliorer votre état de santé.

Il vous demandera l’évolution de votre état depuis votre arrêt de travail afin de déterminer si le traitement en place est efficace ou non.

Enfin, n’oubliez jamais que vous avez en face de vous, surtout et avant tout un médecin, il est donc inutile de lui raconter tout et n’importe quoi…

Les interventions et/ou convocations du médecin-conseil

Le médecin-conseil peut vous convoquer après un an au regard du début de votre arrêt de travail, parfois il peut convoquer la personne au bout d’une semaine d’arrêt mais dans ce cas-là c’est souvent à la demande de l’employeur.

Il suit votre dossier médical et peut prendre contact avec vos médecins référents.

Il peut stopper le versement de vos indemnités et encore plus si vous ne répondez pas à sa convocation.
Le médecin-conseil peut bien sûr vous examiner et faire ainsi un examen médical si il estime qu’il doit le faire.

Il peut vous permettre de vous faire bénéficier d’un pourcentage d’invalidité soit d’un taux d’IPP si vous ne pouvez pas reprendre votre travail, ce dossier rempli passera ensuite devant une commission pour la décision finale. Il peut demander une expertise si il n’est pas d’accord avec votre médecin traitant, il peut également vous mettre apte au travail, pour l’inaptitude la décision revient au médecin du travail, en cas d’inaptitude, l’employeur devra vous licencier.

Le médecin conseil ne délivre pas de prolongation d’arrêt de travail.
Il ne peut pas vous contraindre à venir au rendez-vous si vous justifiez d’une incapacité à vous déplacer, dans ces conditions, il peut décider de vous rencontrer à votre domicile.

Il ne modifie pas le traitement médical comme il ne statue pas sur un état de santé, il est soumis au secret professionnel et ne divulgue pas les éléments du dossier médical, par contre il peut demander conseil à des confrères.

En cas de contestation de décision prise par le médecin-conseil, il faudra demander à votre médecin traitant de le faire sinon vous pouvez faire un recours auprès du tribunal du travail.

Click here to add a comment

Leave a comment: